Ghost Movies - nom masculin (films-fantomes)


extrait de films qui n'existent pas encore




L'équipe des Ghost Movies produit depuis plus de 2 ans des "extraits de films qui n'existent pas encore".
L'heure est à la finition d'un long métrage, L'air de rien film autoproduit.
Le film l'air de rien est un vrai "faux" documentaire réalisé en 2011.

avec Sébastien Landry, William Flaherty, Caroline Hauser,
Sébastien Marqué, Vanessa Ailleaume, Boris Colino,
Anne-Laure Chauvet, Arnaud Aymard, Fabrice Abraham,
Isabelle Vitari, Julie Ferrier,...

Réalisation : Sébastien Marqué
Musique Originale : Meivelyan Jacquot
Image : Anne-Laure Chauvet
Mixage : Florent Bolo

En 2010, un comédien de l’équipe des "Ghost Movies",
William Flaherty, désespéré, "part en vrille",braque
une banque, impliquant ainsi toute l’équipe. Ils sont
riches, dos au mur et décident de faire un long-métrage ...
Pendant leur cavale entre Nantes et Paris, l’équipe
va vivre un grand voyage initiatique à travers des
rencontres, les difficultés de produire un film, la vérité
sur le show-business, ...
Ce voyage va être un vrai tournant pour chacun des
membres de l’équipe, une révélation de soi par le
partage, la dérision et la confiance en soi malgré tout.

L air de rien
L équipe
L émission
Films
Concept
Accueil
Retour     VOIR TOUS LES MAGAZINES LES INPOPUPTIBLES       
   Il était une fois ...

"Orgie de cinéma, de tous les cinoches, alphabétiquement complet, de la série A, B, jusqu'à la Z, même un peu de X sur les bords. Bien sûr, nous sommes gourmands de ce patchwork frappadingue inventif et enthousiaste, surtout quand ce menu est servi avec un humour trash décapant tous les interdits, les tabous, la bienséance. Mais gare à l'indigestion de nos mirettes, car, comme disent les messages du gouvernement avant les salves de spots de pubs aux heures des marmots, « ne mange pas trop salé, trop sucré ou trop gras ». C'est le risque de ce film riche parfois jusqu'à l'écoeurement..."
07-10-09  Les Inpopuptibles

Autres critiques du film :
  Starfix Mag
  Cathodedroite.com
   Mariage

"Auto-reflets du grand écran. Jeux de miroir du septième art. Une nouvelle nuit américaine, clap sur les méandres de la création cinématographique. Rien, ni personne n'est épargné dans ce portrait sévère et ironique de la grande maison cinéma. Tous les acteurs s'en donnent à coeur joie dans cette délicieuse autoparodie à l'arsenic qui grattent le vernis doré des pantins et des marionnettistes du cinoche..."
26-04-09  Les Inpopuptibles

Autres critiques du film :
  Les Bloc-notes du cinéma
  Voilà Paris de Gala
   The Confessional

"Quand Carrie rencontre l’exorcisme… Faut dire que j’avais des trucs à régler avec l’église. Non, le catéchisme s’était plutôt bien passé et ma relation avec le prêtre était restée platonique. Je crois que j’ai mal compris le concept des dogmes et des interdits. En regardant le film, ça m’a sauté aux yeux comme quand la possédée se fait un plaisir violent du père dans son antre sacré. Le film restera pas comme un chef d’œuvre dans ma mémoire, c’est sûr, mais j’ai compris, grâce à lui, que les 10 commandements, je les ai pénave genre liste des choses à faire sur terre avant de crever. J’ai bien convoité, j’ai bien chourrave… Faut p’tet’ que j’allège la planète d’un certain poids, moi, trucider un peu… Il est où Benjamin Castaldi ces temps-ci ?... "
14-12-08  Les Inpopuptibles

Autres critiques du film :
  Esprit Psy Mag
  Voilà Paris de Gala
   Twin Bitches

" (...)Dans la file d'attente, y'en avait des bombes, atomiques même. Moi, j'avais encore la tête dans le boule, bien dark side of the boule. Pourtant, ces jolies demoiselles bien faîtes me donnaient des idées dans le calcif et j'étais prêt à me la pêter journaliste intello de prestige mais j'suis pas sûr que ce soit le meilleur plan drague au près de ces nanas au tenue courte et aux idées non moins rabougries. De toute façon, la salle s'ouvrait et le film commençait. Et là, je me suis pris « Twin Bitches » dans le coin de la gueule sur 1h30. Et mes bons réflexes hétéro-beauf d'entrée de salle ont été ébranlés, genre tours jumelles écroulées par l'impact avec ces « garces jumelles ». Ca, pour sûr, le film fait son boulot parfois à la bourrin sanglant-gore mais au moins le message n'en est que plus clair. Je suis rentré me mettre une murge et promis de moins écouter les conneries que peut débiter mon calcif."
09-11-08  Les Inpopuptibles

Autres critiques du film :
  Avant-Première magazine
  Cathodedroite.com
   Drugstore

"Ce samedi avait été une sale journée dans ma vie entre ma femme qui s'était barrée, le fisc qui voulait ma peau et cette société qui me débectait. Heureusement la rédac' m'avait appelé pour aller voir ce film en avant-première, « Drugstore ». La pellicule m'a craché à la poire ce voyage au pays de la dope, plongée dans les cercles concentriques de la poudre. Evasion assurée, billet aller simple pour les paradis artificiels, même la gueule de travers du lendemain paraissait réelle. Un film salutaire dans ma vie de série noire. Du cinoche comme méthadone. Indispensable. "
16-09-08  Les Inpopuptibles

Autres critiques du film :
  Avant-Première magazine
  Le Journal du Samedi
   The Machine

"Le film est à l’image de son personnage principal, excessif, violent et sans émotion. The machine défonce les portes ouvertes avec tous les effets tendance du film d’action fantastique. Comme un robot destructeur dans un magasin de porcelaine, ça passe ou ça casse, et là, ça casse en petits morceaux…"
18-05-08  Les Inpopuptibles


   © GhostMovies    Contact Actu    Concept    Films    L'émission    L'équipe    Le film