Ghost Movies - nom masculin (films-fantomes)


extrait de films qui n'existent pas encore




L'équipe des Ghost Movies produit depuis plus de 2 ans des "extraits de films qui n'existent pas encore".
L'heure est à la finition d'un long métrage, L'air de rien film autoproduit.
Le film l'air de rien est un vrai "faux" documentaire réalisé en 2011.

avec Sébastien Landry, William Flaherty, Caroline Hauser,
Sébastien Marqué, Vanessa Ailleaume, Boris Colino,
Anne-Laure Chauvet, Arnaud Aymard, Fabrice Abraham,
Isabelle Vitari, Julie Ferrier,...

Réalisation : Sébastien Marqué
Musique Originale : Meivelyan Jacquot
Image : Anne-Laure Chauvet
Mixage : Florent Bolo

En 2010, un comédien de l’équipe des "Ghost Movies",
William Flaherty, désespéré, "part en vrille",braque
une banque, impliquant ainsi toute l’équipe. Ils sont
riches, dos au mur et décident de faire un long-métrage ...
Pendant leur cavale entre Nantes et Paris, l’équipe
va vivre un grand voyage initiatique à travers des
rencontres, les difficultés de produire un film, la vérité
sur le show-business, ...
Ce voyage va être un vrai tournant pour chacun des
membres de l’équipe, une révélation de soi par le
partage, la dérision et la confiance en soi malgré tout.

L air de rien
L équipe
L émission
Films
Concept
Accueil
Retour Passer en mode Large LE SENS DU DEVOIR      
LE SENS DU DEVOIR

 Télépanorama  (Lire)

"Les films historiques de la seconde guerre mondiale sont souvent les histoires humaines les plus puissantes du fait des rebondissements romanesques les plus terribles et du fond réel et fascinant de cette période. « Le Sens du Devoir » comprend tous ces ingrédients et même plus. Le film en appelle à la mémoire des atrocités commises mais aussi au courage des personnes qui avaient dit non malgré le danger. C'est une peinture de l'humanité dans des temps troubles et violents qui apportent un contraste saisissant dans les éclats et les noirceurs. Un film au questionnement philosophique puisque ces gens, remis à leur simple condition d'hommes et de femmes, nous mènent à une identification totale et nous interrogent : "Qu'aurais-je fait à leur place ?""

 Les Bloc-notes du cinéma  (Lire)

"Une histoire forte, puissante, bouleversante. Pourtant devant ce consensus médiatique, nous ne pouvons résister à jouer légèrement nos rabats-joie car, finalement, c'est notre rôle. Le réalisateur a le cadrage parfois un peu emphatique et ne résiste pas au piège d'un certain académisme dépersonnalisé. A tel point qu'au final dans les entournures, on a l'impression que c'est Hollywood qui est venu nous mettre en scène une histoire avec un grand H, celle qui, il faut tout de même l'admettre aux bons points pour ce film, a ce mérite de scénariser en une oeuvre l'ambiguité de l'attitude du peuple français pendant l'occupation. Un narrateur combinant dans son parcours la honte et la fierté, la collaboration (forcée par ces terribles comtesses de la Gestapo) et la résistance. "

 Le Mensuel de l'Histoire  (Lire)

"Curieux du travail de conseiller historique de mon confrère le professeur Sylvère Slyovitch sur le film « le Sens du Devoir », je suis donc allé à une projection en avant-première. J'aurais pu être happé par les belles images, les beaux acteurs, les costumes impeccables, la musique superbe, le scénario irrésistible, etc... Hélas, dès la dix-septième minute, mon plaisir fut gâché par un anachronisme atroce pour ma discipline, intolérable pour un intellectuel de la renommée de Slyovitch. En effet, dans un plan extérieur nuit d'une rue, on devine une boîte aux lettres PTT d'un jaune éclatant alors qu'elles ne seront de cette couleur que bien après les années 1940. J'étais blessé, meurtri et passais tout le reste de la séance à réfléchir à la rédaction de mon prochain essai : Vie quotidienne et paysanne à Pouzauges entre 1316 et 1331... Passionant. "
Idée originale : Tous les héros ont des blessures qui ne cicatrisent jamais.  Seb

Un homme se souvient. Héros de l'histoire, de la guerre, de la Résistance. Mais derrière les grands actes, les faits courageux se cache un secret à l'effet papillon sur son existence, pierre angulaire de ses choix. C'est une blessure, ouverte. Cet homme qu'ils planquaient, lui et sa femme, cet homme menacé de mort juste par ce qu'il était. Cet hébergement devenu fraternité indispensable qu'il n'aura pas su protéger jusqu'au bout...

Avec
Caroline Hauser
Vanessa Girandet
Sébastien Landry
William Flaherty


Genre : Mémoire Historique


Sortie le 16-11-08
   © GhostMovies    Contact Actu    Concept    Films    L'émission    L'équipe    Le film